Décadrer


Showcase accueille Décadrer,une proposition dans et hors-les-murs de Pascale Riou.

Ce temps d'exposition à Galerie Showcase est rythmé par un cycle de trois conférences tout public. Il s’agit de proposer une exposition qui montre les recherches sur l'activité artistique contemporaine menées par Pascale Riou, par des pratiques qui les ont accompagnées en filigrane : envisager l’art comme manière d’être et de faire, manière d’habiter le monde ; observer la pratique comme agencement de pensées, gestes, affects ; expérimenter l’activité de recherche comme interdisciplinaire voire indisciplinaire ; penser le cadre universitaire et les attentes académiques portées sur la recherche.

Galerie Showcase redevient pour l'occasion une vitrine d'information, une affiche y annonçant le cycle de conférences. L'identité visuelle de la communication est confiée à Graphic Industry, un collectif d'artistes qui joue avec le design graphique et propose ici un essai d’« anti-graphisme ».

Et, parce que Galerie Showcase ne peut pas les accueillir en son cadre, les trois conférences ont lieu dans différents espaces de l’agglomération grenobloise.

Le titre fait bien sûr référence au format de cette exposition, mais aussi à la manière de montrer des recherches autant qu'aux positionnements et aux pensées et actions mises en œuvre par les chercheurs invités. Décadrer :

- Hicham-Stéphane Afeissa, « Les trois écologies : écologie continentale, éthique environnementale et écologie profonde »

Hicham-Stéphane Afeissa, philosophe et chercheur en géoscience et environnement, est invité à mettre en perspective historique et philosophique la notion d’écosophie. Cette conférence sera également l’occasion de revenir sur son travail de traducteur et d’éditeur de plusieurs ouvrage d’Arne Næss, philosophe norvégien fondateur de la Deep Ecology.

Jeudi 12 avril, à 18h, à l'Université de Grenoble, salle de conférence du bâtiment Médiat

- Olivier Gosselain, « La désexcellence : désobéir et résister au nouveau management des universités »

Olivier Gosselain, archéologue et anthropologue, professeur à l'Université Libre de Bruxelles (ULB), est invité à revenir sur la question de la désexcellence et de la Slow Science qui a fait l'objet d'une réflexion pluridisciplinaire à l'ULB au début des années 2010.

Lundi 23 avril, à 16h30, à l'Institut d’Études Politiques de Grenoble

- Myriam Suchet, « Pour une recherche relationnelle : inconférence hétérolingue et indisciplinée. »

Myriam Suchet, maître de conférence en langue et littérature française et francophone à l'Université Sorbonne Nouvelle, mettra en jeu l’indiscipline à travers des lectures, la découverte de la langue, le décloisonnement du savoir et de l’action pour proposer une recherche-création.

Jeudi 3 mai, à 18h30, à l'École Supérieure d’Art et Design-Grenoble

Cette proposition met en avant des manières de penser et de faire la recherche à travers le rapport à la discipline, à l'institution et au monde ; manières qui permettent plus largement de réfléchir les cadres dans lesquels nous évoluons et de les remettre en question.