Rétrospective


Pour entamer sa nouvelle saison et célébrer cinq années de programmation, Galerie Showcase propose une exposition Rétrospective.


À cette occasion, tous les artistes et commissaires ayant exposé à Galerie Showcase se sont vus proposés un petit espace pour présenter un objet – ou tout autre chose.

L'exposition inaugurale du lieu, Typologie, de Stéphane Déplan, avait pris la forme d'une collection d'objets "ramassés sur place" lors d'une marche dans la ville de Grenoble. Le dispositif de monstration était une série d'étagères, transformant Galerie Showcase en armoire vitrée.


Ce dispositif d’étagères a été repris, permettant de montrer cette fois-ci une collection éphémère d'œuvres de petit format.

Les caractéristiques spatiales, géographiques, économiques et humaines de Galerie Showcase engagent les artistes et commissaires invités à penser des propositions in situ. L’exposition collective Rétrospective poursuit ce fonctionnement, chaque artiste ayant proposé un objet de petit format, en lien avec sa pratique du moment, son exposition dans Galerie Showcase ou l’espace et ses caractéristiques en eux-mêmes.

Ainsi, par exemple, Wandrille Duruflé a choisi une forme découpée rappelant celles de son exposition Sur la ligne de crête (2016) ; Johan Rivat montre quelques Totems, ces bâtons servant à mélanger la peinture qu’il cesse d’utiliser lorsque les couches de peinture se sont trop accumulées ; Nayoung Kim et Éléonore Pano-Zavaroni reviennent sur leur projet Drive In, dont une étape s’était déroulée à Galerie Showcase (2015-2016), en exposant leur Business Card ; Hubert Marcelly a réalisé un pavé de cartons d’expositions datant de ces cinq dernière années – clin d’œil à l’invitation à cette rétrospective autant qu’à son exposition, Assolement 1 (2013), etc.

En jouant le jeu de la rétrospective, Galerie Showcase s'inscrit dans une démarche quasi institutionnelle qui se doit de revenir sur ses activités passées pour en faire valoir son éclectisme et sa richesse. Interrogeant ce phénomène, elle fait basculer l'habituelle exposition collective en un déroulé d'œuvres proche de la frise chronologique. Les pièces sont ainsi placées selon l'ordre des expositions, entraînant de fait un dialogue forcé et une vue d’ensemble artificielle.


Rétrospective s’accompagnera d’un catalogue, édité aux Éditions AAA, revenant encore autrement sur les trente-sept expositions personnelles et collectives qui ont rythmé la programmation de Galerie Showcase depuis septembre 2012.


ici la liste des artistes :


De gauche à droite et de haut en bas :


Étagère 1 :

Stéphane Déplan, Sans titre

Fabrice Croux, Hobbies (details), 2016

Tomáš Vaňek, SMS, 2017

Hubert Marcelly, Pavé, 2017


Étagère 2 :

Pierre Courtin, Collection 10m2 (flyer – Graphic Industry) , 2008

Laura Kuusk, Réalité augmentée, 2017

F.I.F.É.A., Maillots, 2017

Éléonore Pano-Zavaroni, Ouverture, 2017


Étagère 3 :

Jean Booty, Sans titre, 2017

Valentin Lergès, Sans titre, 2017


Étagère 4 :

Serge Comte, Pal’pet (2006),

Anti-Fou (2016),

Joue-la comme Gorlier,(2016),

Verge Cunt (2017),

Walrus bad ass Records (2017),

Bizou (2010)

Alexandra Galkina, Mixed Media, 2013

Johann Rivat, Totems (série en cours)

Séverine Gorlier, Viens mon mignon, 2017


Étagère 5 :

Léo Durand, Verre à moitié vide, 2017

Pickmeup, Pick et Up sont dans un Pickup, qui conduit ?, 2017

Sophie Lvoff & Théo Robine-Langlois, Sans titre, 2017


Étagère 6 :

Richard Monnier, Mon Fuji à moi, 2017

Triin Tamm, Restauration, 2017

Clôde Coulpier, Do Nothing, Think

M-O-R-S-E, ♡ , 2017


Étagère 7 :

Nayoung Kim et Éléonore Pano-Zavaroni, Drive-In Business Card, 2014-2017

Johan Parent, Machine cristallisée, 2017

Stéphane Billot, Coming Soon, 2017

Simon Kentgens, Cigare (grâce à Hubert Marcelly), 2016-2017


Étagère 8 :

Virginie Piotrowski, Sans titre (Venise), 2017

Wandrille Duruflé, Triangulation, 2017

Hubert Gaudriot, Photo de souvenirs, 2017


Étagère 9 :

Simon Boudvin, La troisième calamité (édition), 2017,

Showcase, Safari, 2017

Camille Laurelli, Parachute doré, 2010

Daniel Eatock, Empty Driking Glass (série en cours)