La troisième calamité


Galerie Showcase a le plaisir d’accueillir La troisième calamité, une exposition de Simon Boudvin.

La pratique de Simon Boudvin est riche d’une double formation en art et architecture. Elle multiplie ainsi les angles d’approches : par les formats (dessin, sculpture, photographie, écriture), par les méthodes (observation, inventaire, cartographie, reconversion...) et par les matériaux (béton, verre, bois, fer). Elle questionne aussi bien les matières et les techniques que l’histoire socio-culturelle du bâti.

Ainsi en est-il par exemple pour Tables 04 (Egleton) (2014), un ensemble de mobilier en béton coulé dans la terre ; ou de Ailanthus Altissima (en cours depuis 2011), un relevé photographique et cartographique d’une des plantes adventices – celles qui poussent sans intervention humaine, dites « mauvaises herbes » – du quartier où habite l’artiste.

Lauréat du programme hors-les-murs 2016 de l’Institut Français, Simon Boudvin a bénéficié d’une résidence de deux mois à Hanoï. Son projet : arpenter la ville, observer les bâtiments d’habitation, et commencer un inventaire photographique des ornements ponctuant les façades des immeubles du quartier Est de la capitale vietnamienne. De cette recherche de terrain, trois formes géométriques sont apparues récurrentes : les triples carrés (trois carrés alignés à l’horizontale), les disques et les losanges.

Mais l’attention de Simon Boudvin s’est également portée sur les ornements en fer servant de grilles aux fenêtres des habitations. Là encore, les formes géométriques sont réduites à leurs fondamentaux, cercle, rectangle et losange, et constituent des motifs toujours singuliers à partir des mêmes éléments agencés entres eux. Les motifs n’ont pas de signification ou de références précises. Chaque artisan le fait varier selon l’inspiration du moment : même s’il y a eu une discussion préalable avec l’architecte ou le propriétaire, le maçon-ferronnier crée chaque grille selon son envie – et sans dessin préparatoire. Le résultat des déambulations de Simon Boudvin prend là encore différentes formes : photographies, dessins, textes, etc.

C’est de la rencontre avec ces grilles et leurs motifs simples dont il est question dans la proposition pour Galerie Showcase. Cette proposition est un diptyque : une production graphique exposée dans la vitrine et une publication parue aux Éditions AAA*. Inventaire photographique, dessins et textes composent le livret et donnent à sentir la curiosité de l’artiste pour les motifs, les hommes qui les réalisent et leur place, centrale mais discrète, dans le paysage urbain.

Le titre, La troisième calamité, renvoie à l’un des trois malheurs qui peuvent s’abattre sur les foyers, selon la croyance vietnamienne : le feu, l’eau et les voleurs. Les grilles ont pour fonction d’être un rempart contre ces derniers, empêchant toute intrusion humaine, surtout lorsque la maison n’est pas dotée de vitres à ses fenêtres.

Avec La troisième calamité, Simon Boudvin donne à voir le commun, les formes simples, les motifs banals et pourtant spécifiques qui constituent l’environnement quotidien des habitants de Hanoï.


*Les éditions AAA sont diffusées sur demande via Internet et dans certaines librairies (à Grenoble : la librairie du Magasin-CNAC, Les Modernes, Le Square...) Informations ici : http://oui-aaa.tumblr.com/editionsaaa